Les yeux rivés sur la météo du jour, nous espérons enfin voir s'afficher soleil et température agréable. Mais, ce matin encore, il n'y avait que 0,5° au thermomètre, et les vitres des voitures se couvraient d'une mince couche glacée. Pourtant, au petit matin, on entend les oiseaux chanter, témoins d'une nature qui bouge et veut s'épanouir. Dans les jardins, les bourgeons apparaissent et certains mêmes s'ouvrent : pourvu qu'une prochaine gelée ne réduise pas à néant les espoirs de fleurs et de fruits qu'ils portent ! Les jonquilles ont fleuri depuis une bonne quinzaine de jours et commencent maintenant à faner. Le forsythia prend le relais et se couvre de jolies fleurs jaunes, à l'image de ce soleil qu'on se contente encore d'imaginer aujourd'hui. Qu'à cela ne tienne, on nous le promet, bientôt, le printemps sera là ! Bientôt, nous pourrons enfin filer au jardin et commencer les plantations au potager, trop humide encore aujourd'hui pour qu'on puisse y semer ou planter quoi que ce soit. Un jardinier me disait il y a quelques jours que, traditionnellement, il plantait ses pommes de terre le 19 mars. Pour mon grand-père, c'était le lundi de Pâques. Cette année, l'un comme l'autre n'ont pu respecter la tradition, et pour la plupart d'entre nous, le plant de pommes de terre est toujours en clayette... Allons, haut les cœurs ! Le printemps va bien finir par arriver !